Céline Larrère

Céline Larrère

Céline Larrère naît en Haute-Saône où elle est élevée au ballet de vache montbéliarde, ce qui lui vaut un bon nombre de tutus à paillettes et un baccalauréat scientifique. Elle monte à la capitale pour y faire des études sauvages de danse, lettres, philosophie, ethnologie. Suite à un choc esthétique salvateur outre-Rhin, elle se spécialise dans la performance improvisée mouvement-voix qui bouge, fait du son et du mot, résolvant par là le dilemme corps-nez-lien de son parcours sans queue ni tête. En 2011, elle est consacrée «artiste chorégraphique» par Pôle Emploi.

Elle vit dans le ventricule du Jura et travaille un peu partout en France et en Europe, avec des personnes aux attributs divers et variés, développant un travail chorégraphique de recherche, de création et de pédagogie autour des notions d’attention, de sensation, de communication, d’imagination et de plaisir, qu’elle fomente avec la compagnie Morula.

Elle travaille en solo et au fil de collaborations multiples telles que Average Bastards -duo avec le musicien norvégien John Hegre; Les Moric(h)ettes & Co -hydre chorégraphique parlante à têtes multiples avec Eve Petermann et Emmanuel Matte; L’APPEL -groupe de chorégraphes post immergés pour un monde meilleur; Chorégraphie, BABY ! -binôme de sages-femmes chorégraphiques Jevtović & Larrerović ; Cheval Chamane, projet d’édition performative danse-dessin avec l’illustratrice, relieuse et performeuse Anne Vaudrey.
Depuis 2014, elle développe GGGGUTTS avec John Hegre, un protocole de recherche et de création au long cours visant à expérimenter de nouveaux modes de relation danse-musique à travers un travail sur le corps de la guitare électrique.
Actuellement, son projet GRAINS se donne pour vocation d’établir des relations entre des pratiques agricoles et ses chorégraphiques, donnant lieu à une série de performances in situ chez des agriculteurs, ainsi qu’à une série de portraits filmés et réalisés par Diane Sorin, intitulée IVRAIES.

Elle est ou a été interprète pour DD Dorvilliers, Human Future dance Corps; Aine Stapleton -Irlande; Vidal Bini -cie KHZ, Strasbourg; Mathieu Heyraud -cie R/ô, St-Etienne; Anatoli Vlassov -cie IDCore, Paris; Aurélie Gandit -cie La Brèche, Nancy; Marta Ladjanszki, Budapest, Hongrie; Martha Rodezno -cie Almasdream, Paris; Igor Koruga -Belgrade, Serbie.

Elle a été invitée dans de nombreux festivals français et internationaux, notamment : Varia, Göteborg, Suède; L1 Festival, Budapest, Hongrie; CoFestival, Ljubljana, Slovénie; Antistatic, Sofia, Bulgarie; ImproXChange, Berlin, Allemagne; Flare festival, Manchester, Royaume-Uni; Stranger than Fiction, Londres, Royaume-Uni; World Event Young Artists, Nottingham, Royaume-Uni; Pli, Pont-de-Barret, France; Densités, Fresnes-en-Woëvre, France; Plastique Danse Flore, Versailles, France; Grobiland, Marchampt, France; Respirations, Mains d’Oeuvre, St Ouen, France; Hors-Lits, Toulouse & Marseille, France; Performa, Maribor, Slovénie; Grenzart, Kirschau, Allemagne; POOL, Berlin, Allemagne; Transverse, Nanterre, France; VideoDansa,Barcelone, Espagne; Wiener Festwochen, Vienne, Autriche; Yokohama Film Festival, Japon; Zagreb Dance Platform, Croatie; DMJ International Video Dance Festival, Tokyo, Nagoya, Kyoto, Japon; Dança em Foco, Brésil; Cinéma de Campagne, Savonnières, France; Instants vidéos numériques et poétiques, Martigues, France; GogolFest, Kiev, Ukraine; VIDEOMEDEJA, Museum of Contemporary Art of Vojvodina, Novi Sad, Serbia.